gérer sa peur en avion
Voyage

Mes 5 conseils pour gérer sa peur en avion

Hello à tous ! Je crois que je ne vous avais encore jamais parlé de ma peur en avion… Depuis que je suis toute petite, j’appréhende les vols, bien que j’ai fais du chemin depuis. Aujourd’hui, même si je reste une grosse flipette, je peux gérer ma peur en avion et faire de vols longs courriers. Pour cela, j’applique quelques astuces qui pourront peut-être vous aider.

1. Penser à la destination

C’est tout bête, mais au lieu de penser et ressasser le fait que vous allez prendre l’avion, focalisez-vous sur la destination. J’adore voyager, c’est ce qui me rend le plus heureuse. Alors même si j’ai peur de prendre l’avion, le fait de savoir que je vais atterrir à Pékin, Shanghai, Hanoï ou New York, me fait penser “ça en vaut la peine”. Et mine de rien, je trouve que ça minimise ma peur.

2. Bien choisir sa compagnie aérienne

On ne va pas se mentir, voyager avec une compagnie aérienne avec une flotte moderne, qui a peu (voire pas du tout) d’accidents à son actif, c’est bien plus rassurant que de voyager avec une compagnie mal notée, ou qui est connue pour des accidents célèbres. Personnellement, j’adore la compagnie Emirates. Elle n’est pas excessivement chère, et à ce jour, il n’y a eu aucun accident mortel. Bon, c’est bête, mais ça me rassure énormément !

3. S’occuper

La clé pour rester serein une fois dans l’avion, c’est tout simplement de se distraire. Personnellement, regarder un film me permet de ne pas y penser, car je suis tellement dedans que je ne pense plus à ma peur. Vous pouvez aussi écouter de la musique, lire un livre, discuter avec votre voisin, faire un jeu de carte… Bref, le choix est large pour vous distraire ! Et si c’est un vol long courrier, vous aurez sûrement la chance de pouvoir faire tout ça… en mangeant (le moment que l’on attend tous, on ne va pas se mentir).

4. Respirer

En avril dernier, avant de décoller pour Hanoï, j’ai eu une sorte de crises d’angoisse qui me donnait l’impression d’étouffer. Nous étions sur le point de décoller, j’étais toute seule, c’était horrible. À ce moment-là, j’ai fais des exercices de respiration grâce à l’application ‘Calm’. Elle est géniale, et ça a été hyper efficace. Il fallait inspirer et expirer en suivant le rythme grâce un cercle qui se gonfle et se dégonfle. Non seulement on se focalise sur autre chose, mais l’application m’a calmé très rapidement !

5. Les calmants naturels

Enfin, je ne peux que vous recommander de prendre des médicaments (naturels ou non) avec vous, ne serait-ce que pour vous rassurer. Le côté psychologique de se dire “au pire j’ai mon médicament” et en soi rassurant ! Lors des turbulences par exemple, j’ai toujours du mal à rester sereine. Dans ces moments-là, j’utilise des gouttes de Rescue fleurs de bach, le fameux Rescue, que je trouve très efficace. C’est une solution naturelle qui m’a aidé dans de nombreuses situations ! Sinon, vous pouvez toujours voir avec votre pharmacien ou vote médecin des médicaments adaptés pour gérer votre peur en avion. 🙂

Et vous, avez-vous peur en avion ? Si oui, comment gérez-vous ça ?

Comments (4)

  • Je m’incruste au club des névrosées de l’avion ! Une des peurs les plus nulles quand on adore voyager… Je ne sais pas trop comment j’ai développé cette angoisse, mais j’ai fini à en faire une véritable phobie. Quand je suis partie en Inde, pendant tous les vols j’étais blanche comme un linge en train de pleurer. Ambiance. Haha. Le fait de ne rien pouvoir contrôler me rend folle, je sais que c’est ce qui m’angoisse le plus, de me dire “si il y a un problème je n’ai plus qu’à mourir, je ne peux rien faire pour arranger les choses”. Et faut avouer que certaines turbulences font bien flipper ! Avant de partir au Japon pour m’expatrier, j’ai cherché des solutions pour passer le meilleur vol possible car je ne voulais pas refaire des bads trips.Finalement je me suis renseignée sur le fonctionnement d’un avion (longuement) et j’ai fait des exercices de “cohérence cardiaque” que j’ai découvert sur Youtube. Mon médecin m’a également prescrit des calmants (mais faibles). Le jour du décollage, j’ai appliqué mes exercices de respiration, quitte à ce qu’on me trouve ridicule, mais étrangement ça a parfaitement marché. J’étais calme. J’ai passé beaucoup de temps à fermer les yeux pendant le vol, m’imaginant dans un train/une voiture qui roule sur quelque chose de ferme. Les hôtesses de l’air m’ont toujours dit que l’avion ne flottait pas par magie, mais volait sur des courants d’airs chauds. bref j’ai imaginé ces courants comme des routes et l’avion comme des vibrations de “train” car finalement la sensation est très proche ! Lors du vol, il y a même eu une annonce qui ordonnait aux hôtesse de ranger précipitamment leur chariot car l’avion allait rencontrer de violentes turbulences. Le stress total quoi. Mais finalement, exercice de cohérence cardiaque + imagination = je n’ai pas eu peur. (Bon après il n’y a finalement pas eu de turbulences, ouf !). J’espère que mon pavé aidera d’autres phobiques, j’ai beaucoup trop écrit haha. Je suis contente de ne pas être isolée dans ma peur <3
    Bisous !

    Répondre
    • Salut Eden ! Bienvenue au club des névrosées de l’avion haha ! Et merci beaucoup pour ton commentaire, c’est hyper intéressant de voir ce qui a fonctionné pour toi ! Je n’utilise jamais mon imagination pour ce genre de situation (étrangement, ça ne marche jamais pour moi), mais je pense que les exercices de cohérence cardiaque sont vraiment utiles. D’ailleurs, je serai curieuse de voir quelles vidéos youtube t’ont aidé 🙂 C’est chouette que tu aies réussi à travailler sur cette peur et que tu ne la laisses pas t’empêcher de prendre l’avion ! Dommage que je ne peux pas épingler ton commentaire, car je suis certaine qu’il sera très utile pour d’autres lecteurs/lectrices de passage ! Bisous 🙂

      Répondre
  • Coucou Nelly !

    J’ai une peur maladive de l’avion et je passe les 8h de vol qui me séparent de mon foyer natal à prier très fort ahah ^^’
    J’essaie de me distraire et je me rassure tant bien que mal en me disant que j’ai plus de chances d’avoir un accident en voiture. J’ai aussi essayé la médication pour le mal des transports, mais j’ai appris récemment que sur le long terme ça renforce l’anxiété. La prochaine fois j’essaierai une méthode plus naturelle ^^
    En tous cas merci pour ces conseils ! Bisou !

    Répondre
    • Coucou Agnès, bienvenue au club des grandes flippées de l’avion haha ! Je me rassure aussi en me disant que les chances de mourir en avion sont inexistantes 🙂 Je recommande beaucoup les fleurs de bach si ça peut t’aider, c’est naturelle et assez efficace je trouve. Merci d’être passée, des bisous !

      Répondre

Write a comment