Lifestyle

25 ans : l’heure du bilan !

Il y a quelques jours, le 26 août 2018 exactement, je soufflais mes 25 bougies. Soudainement, je me réveillais avec ce fameux “quart de siècle”, et même si j’appréhendais ce jour, ça a été l’occasion de faire le point jusqu’ici.

On m’a toujours dit que les 25 ans étaient un cap, celui avant les fameux 30 ans. Étant d’un naturel anxieux, je vous avoue que j’avais cette peur un peu irrationnelle de passer la barre des 25 en étant déçue de moi. Je me mets beaucoup la pression au quotidien, j’ai toujours l’impression de ne faire jamais les choses assez bien, pour moi comme pour mes proches.

Toutefois, je dois dire que malgré tout, je les ai fêté avec le sourire, et aujourd’hui plus que jamais, je me sens assez heureuse de “prendre de l’âge” (je parle comme si j’avais 80 ans moi maintenant haha). Et ce pour plusieurs raisons :

1- Mes 24 ans ont été marqués par le début de mes crises d’angoisse, mais ça a été aussi l’année où j’ai réussi à me soigner psychologiquement, et à mieux connaître. Je ne m’en suis jamais cachée, j’ai suivi une psychothérapie qui m’a fait énormément de bien. Depuis, je suis bien plus bienveillante avec moi-même, je me connais mieux, et même si ça a été une période difficile de ma vie, j’en ressors bien plus grandie qu’avant. Un mal pour un bien donc.

2- Mes 24 ans, c’est aussi l’année où j’ai décidé de plaquer mon CDI et de me mettre à mon compte. C’est l’année où j’ai choisi de croire en moi, malgré les peurs et les doutes, et de réaliser mes rêves. Aujourd’hui, je suis une auto-entrepreneur, je vis de mon blog et de ma plume (que je propose à des clients via des articles web). J’ai aussi réalisé qu’être à son compte est bien plus formateur que des années en entreprise, et vous permet d’apprendre à mieux vous connaître.

3- Toujours dans l’auto-entreprise, j’ai travaillé pour la première fois pour des petits clients, comme de très gros comptes. Je l’ai fais seule, sans responsable, ou manager, pour me dire quoi faire et comment le faire. Réussir à travailler avec eux, et de faire en sorte qu’ils soient contents, a été l’une de mes plus belles réussites.

4- Je suis plus proche de ma famille : et c’est finalement le point que je retiendrais le plus. Ma famille et moi, sans entrer dans les détails, a eu des hauts et bas durant mon enfance. Pendant longtemps, je me suis éloignée d’eux. Depuis quelques mois, je renoue progressivement avec eux, au point que j’ai passé mon anniversaire avec mon père et ma mère, et que je les revois désormais régulièrement. Les avoir de nouveau auprès de moi me fait beaucoup de bien, et je me sens reconnaissante d’être si bien entourée.

Alors oui, j’ai 25 ans, mais je dois dire que je n’ai jamais été aussi positive et tournée vers l’avenir Je suis encore très jeune, et j’ai un million de possibilités et d’opportunités devant moi. Mon état d’esprit ? Profiter à fond, vivre de nouvelles aventures, continuer à voyager et à kiffer mon métier, et rester honnête et droite dans mes baskets, pour vous et sur le blog. Je le dis souvent sur les réseaux sociaux, mais il faut croire en vous, en ce que vous êtes capables de faire, car les seules limites que l’on a, c’est finalement celles que l’on s’impose. Vous serez surpris de ce que cela peut apporter dans votre vie ! 🙂

Et vous, à quel âge avez-vous senti que vous passiez un ” nouveau cap” ? Quel est votre bilan à vous ?

Comments (4)

  • Coucou,

    Je découvre tout juste ton blog grâce à Instagram et je suis ravie 🙂
    Alors, c’est fou en lisant ton article, je me suis reconnue dans plusieurs points. Je vais avoir 26 ans dans quelques jours, et justement après cette rentrée, je le sens, que c’est cette année que tout va changer.
    Comme toi, je suis assez anxieuse et je me met très vite la pression, mais je sens que malgré tout c’est ce qui m’aide au quotidien, ce qui me boost parfois à allez encore plus loin.
    Je trouve cela génial que tu ai eu le courage de quitter ton job et de te lancer à ton compte. C’est quelque chose de vraiment pas facile et je n’y suis pas encore parvenu (j’ai baissé mon nombre d’heures cette année pour je l’espère quitter mon job à la fin de cette année).
    Et la famille, reste quelque chose de très important, même si parfois la vie n’est pas toujours facile. C’est super chouette que tu ai pu renouer un peu des liens.
    En tout cas, c’est vraiment inspirant de voir ton parcours un petit peu à ce niveau là, je pense que d’un côté ça me rassure de pouvoir lire tout ça.

    A très bientôt,

    Audrey,
    lavieenplusjolie.fr

    Répondre
    • Coucou Audrey,
      D’abord, merci pour ton adorable message, qui me fait énormément plaisir. C’est chouette de voir que l’on se ressemble sur de nombreux points ! Je te souhaite que tu puisses concrétiser tes projets, le freelancing est une formidable aventure qui, j’en suis sûre, te réussiras 🙂 N’hésite pas si tu as des questions à ce sujet !
      Je suis aussi d’accord avec toi, la famille est important… Je l’ai réalisé cette année et je suis reconnaissante d’être entourée de nouveau par mes proches. Et je trouve ça génial aussi que tu puisses voir tourner ton anxiété comme une force, c’est vrai que ça nous pousse à faire des choses, et à les faire bien !
      Merci encore d’être passée, ça me fait plaisir de te voir sur le blog. À bientôt je l’espère ♡

      Répondre
  • ça fait plaisir de voir que tu t’épanouies bien plus aujourd’hui !
    Le changement fait souvent peur mais tu t’en sors à merveilles.
    Tu as toute mon admiration <3
    Des bisous
    Marion

    Répondre
    • Hooooo merci ♡ C’est vrai que j’arrive à retrouver mon équilibre en ce moment, et qu’est-ce que ça fait du bien 🙂
      Des bisous !!

      Répondre

Write a comment