Freelance

Freelance // Mes conseils pour travailler hors de chez soi

6 février 2019
coworking netxdoor lyon

Depuis que je suis freelance, j’ai la chance de pouvoir travailler de là où je veux. Récemment, j’ai expérimenté toutes sortes de bureaux : chez moi, dans des cafés, dans des espaces de coworking, chez des amis, chez le client… Et parfois, certains bureaux faisaient rêver : au bord de la piscine en Tunisie, sur la terrasse d’un hôtel à Rome, dans un café au bord de l’océan à Soulac… Et j’en passe ! La mobilité qu’offre le travail en freelance a changé ma vie, mais également mes habitudes. Même si cela fait rêver, en pratique, ce n’est pas si évident que ça. Pour être productif et travailler sans s’éparpiller, il est nécessaire d’apprendre à se structurer. Voici mes conseils pour travailler ailleurs que chez vous lorsque vous êtes freelance !

1. Avoir un espace de travail dédié

Chez moi, je me suis aménagée un coin bureau, dédié uniquement à mon travail. Lorsque je suis en dehors de cette zone, c’est comme si je sortais du boulot. Lorsque je suis ailleurs que chez moi, c’est pareil. Psychologiquement, c’est important d’avoir un lieu dédié à notre travail, qu’il s’agisse d’un coin de bureau dans un hôtel, ou un café en particulier dans une ville. Ca me conditionne à me dire “je travaille ici, et je ne fais que ça”. Dès que je vais quelque part, dans un AirBnb, chez mes parents, etc., je me trouve automatiquement un endroit où poser mes affaires de travail et le dédie à ça.

2. Avoir une to-do list

Ca vaut aussi lorsque l’on travaille de chez soi, mais je ne jure que par la to-do liste lorsque l’on travaille ailleurs que chez soi. Pour mon travail, j’ai une liste pour chaque jour de la semaine, où je note 5 tâches à faire dans la journée. Ainsi, que je bosse de chez moi, ou ailleurs, je sais que j’ai ces 5 tâches à faire. Ca me conditionne à travailler, à savoir ce que j’ai à faire, et à ne pas procrastiner. Et surtout, c’est indispensable pour bien m’organiser chaque jour, sans m’y perdre entre le blog et les clients !

espace coworking mamaworks lyon

3. Se fixer des horaires de travail

Le danger de travailler ailleurs que chez soi, c’est d’être tenté de se dire “je suis en vacances !”, alors que ce n’est pas le cas. Même si le boulot en freelance nous offre beaucoup de flexibilité et la possibilité de travailler à l’étranger à notre guise, on peut vite être tenté de tout décaler, jusqu’à ne plus avoir de temps pour bosser, et prendre du retard sur nos projets. Lorsque j’étais en Tunisie, et à Rome, je me suis donc fixée des horaires de travail. Par exemple, je bossais l’après-midi, de 14h à 18h30. J’adaptais en fonction du programme de mes proches (décalais au matin si besoin), et ça me permettait de profiter du voyage, tout en continuant à travailler. Quoiqu’il en soit, apprendre à se dégager du temps pour travailler chaque jour est indispensable.

4. Avoir les outils nécessaires au travail nomade

Travailler en dehors de chez soi est top, pour peu que vous ayez tout les éléments nécessaires avec vous. Cela dépend de votre profession, mais étant blogueuse et rédactrice web, voici ma liste des éléments que j’emporte partout avec moi :

  • mon ordinateur portable ;
  • mon chargeur d’ordinateur et d’iPhone ;
  • mon casque anti-bruits ;
  • un carnet de notes et des stylos.

Pour ce qui est stockage, j’ai laissé le disque dur de côté pour adopter le stockage en ligne (iCloud), ça m’a changé la vie ! J’ai accès à tous mes documents/images, depuis tous mes appareils. Pour les logiciels indispensables (Microsoft, Lightroom, Skype, etc.), tout est installé sur mon ordinateur.

5. Réfléchir en amont aux lieux où travailler

A force de bouger tout le temps, j’ai intégré le réflexe de me renseigner avant de partir sur les lieux où je pourrais travailler. En voyage, je vérifie que l’hôtel/Airbnb possède un bureau, ou je regarde s’il y a des cafés ou espaces de coworking aux alentours. Un seul critère à ne jamais négliger : une bonne wifi gratuite ! Lorsque l’on est digital nomade, ce réflexe vous fera gagner du temps et vous simplifiera la vie. 🙂

Et vous, où travaillez-vous ? Est-ce que la mobilité en freelance est quelque chose qui vous fait envie ?

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply